Vous rentrez quand ? Vous pensez aller jusqu’où ?

Voilà 2 questions qu’on nous pose de plus en plus souvent… Eh, c’est pas encore fini, nous avons encore un bon morceau d’aventure à vivre !
Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas cette fois un article racontant nos aventures passées, mais plutôt une explication sur le programme qui nous attend, et nos plans pour finir ce voyage en beauté ;).


Nous ne sommes pas encore complètement rassasiés d’aventures ! Enfin presque quand même…

Pour ceux qui nous suivent depuis le début, ou en tout cas qui ont pris le temps de lire nos articles sur le « projet », vous vous rappelez surement que notre idée première était de rallier Santiago du Chili. Nous en sommes tout proche maintenant, à moins de 400km.
A partir de la ville de Mendoza en Argentine, dans laquelle nous venons d’arriver, le programme était de prendre plein Ouest pour se rendre au Chili en passant au pied de l’Aconcagua, plus haut sommet du continent américain avec ses 6961m. En amoureux de la montagne, il nous plairait d’aller voir ce sommet mythique…
Nous verrons si c’est possible, mais d’ores et déjà, nous sommes contraints de renoncer à nous rendre au Chili, car les services d’immigration ne veulent pas de nous ! Les conditions d’accès au Chili en raison de la pandémie sont particulièrement restrictives, et nous ne remplissons pas les critères pour prétendre à une acceptation de notre demande par l’immigration chilienne. Nous sommes vaccinés, Laetitia et moi, mais pas les enfants, et le Chili exige que tous les étrangers dont l’âge est supérieur à 6 ans le soient pour un séjour sur leur territoire. C’est un peu rude, d’autant qu’à notre connaissance, le Chili n’a imposé aucune obligation de vaccination pour les enfants chiliens… Il en est ainsi, tant pis pour le Chili.
En conséquence, nous devons trouver une autre « ligne d’arrivée ».

Mendoza (Argentine) -> Santiago (Chili) : 347 km

On peut considérer que nous avons à peu près atteint notre objectif, mais nous avons envie de poursuivre plus au Sud pour essayer de rallier Ushuaia.
USHUAIA sera donc notre nouvel objectif final pour ce long périple
.

Bientôt la famille « Onprendletempsdem » en photo à coté de ce panneau ?

Mendoza est situé à la même latitude que Le Cap en Afrique du Sud, et donc en progressant plus au Sud nous allons rapidement approcher des terres les plus australes du continent. De Mendoza, le début de la Patagonie, cette région du monde mythique dont le nom nous fait rêver, se situe à seulement 500 km.
Ce sera la dernière région du voyage mais pas la moindre… Par sa taille, par son isolement, son climat.
Il y a des lieux remarquables que nous rêvons de découvrir dans cette Patagonie argentine, et nous espérons que nous parviendrons à les atteindre, à les découvrir, et à les partager ici…

Dans les 3500 km à 4000 km qui nous séparent d’Ushuaia, on se prépare à des conditions difficiles, surtout au niveau du climat, et à beaucoup de monotonie dans les lignes droites interminables de la steppe aride. Fini les cols andins, les dénivelés importants, le problème ne viendra pas des kilomètres à parcourir. Nous avons maintenant les jambes qui vont bien… Sous conditions climatiques normales, nous pouvons faire 70, 80 km quotidiennement sans trop de problème. C’est plutôt le temps de vélo associé qui nous limite car après 6h ou 7h de vélo, nous avons tous envie de nous arrêter… Non, en Patagonie, l’inconnue viendra d’abord du climat. Le vent y est aussi mythique que les paysages… A la période où nous arrivons (fin d’été ici), nous ne serons pas dans la période où les vents sont les plus forts, mais nous rencontrerons progressivement des journées de plus en plus froides, et de plus en plus courtes. Dans 4 mois, si tout va bien, nous devrions atteindre Ushuaia au moment où les journées y sont les plus froides et les plus courtes de l’année, en plein hiver austral… à cette période le jour se lève à 10h et la nuit revient vers 17h.

Coté température, il est fort probable que nous connaitrons des températures négatives nuit et jour durant les 2 derniers mois. S’ajoute à cela le vent qui pourra nous contraindre à rester dans la tente sans possibilité de pédaler. A cette période le vent le plus marqué provient de l’Ouest. Il devrait être principalement de travers.
Le climat sera donc un point déterminant. Nous sommes un peu masos, alors nous avons un peu hâte nous frotter à ce climat… bon, on rigolera peut-être moins dans quelques semaines…

L’autre paramètre qui nous parait important : les lignes droites interminables…
Vous avez tous déjà vu des photos extraordinaire de la Patagonie qu’elle soit argentine ou chilienne. Nous espérons nous aussi alors l’occasion de rapporter quelques jolies photos ! Mais les points d’intérêt sont très espacés les uns des autres, et la Patagonie à vélo sera surtout la traversée de la steppe durant plusieurs milliers de kilomètres. Les villes disparaîtront, les villages seront de plus en plus espacés. Je pense que la difficulté sera plus dans la tête que dans les jambes… Surtout si le climat est rude. Nous aurons intérêt à allonger un peu les étapes lorsque le climat nous autorisera à rouler…

Voilà le programme ! L’hiver austral, ce sera un beau challenge pour finir.
Si les conditions sont vraiment trop extrêmes, nous nous adapterons, nous prendrons éventuellement quelques bus, mais ce pas l’idée à ce stade, nous allons faire notre possible pour aller au bout de cette première sortie familiale à vélo…

5 commentaires sur “Vous rentrez quand ? Vous pensez aller jusqu’où ?

Ajouter un commentaire

  1. merci de partager vos projets
    ne serait-il pas plus judicieux de rallier Ushuaia maintenant par un autre moyen de transport plus rapide , pour profiter de la fin d’été là-bas et de remonter ensuite à vélo , ce qui vous ferait aller vers du moins rude au lieu du plus rude au niveau climat ?

    Aimé par 1 personne

  2. Beau projet en effet, mais ambitieux en raison non pas de vos capacités mais du climat un peu effrayant et des longueurs à parcourir sans beaucoup de ravitos ,ce qui veut dire très chargés !! Mais Patagonie, Ushuaia des noms en effet qui font rê ver et que j’ai fort envie de découvrir à travers vos récits et photos.
    Pas encore rassasiés de vélo et d’aventure, de diificultés,vous êtes incroyables et hors normes!!
    Quand au Chili ce sera pour une autre aventure ,tu parles d’une première expérience familiale, ça appelle donc une deuxième ,differente peut être, les enfants grandissent et doivent ëtre de plus en plus lourds sur les vélos.
    Bon pensez quand même à revenir, très égoistement nous avons envie de vous embrasser en live !!
    Prenez soin de vous et bon vent ..dans le dos bien sûr!!
    Bisous bisous

    J’aime

  3. Merci pour les explications sur la suite de votre projet je continuerai à vous suivre avec intérêt en espérant que vous n’en « baverez » pas trop… J’apprends tellement sur ces pays que vous visitez et leurs habitants, leurs façon de vivre et leurs coutumes.
    La Patagonie, Ushuaia, fait rêver !

    J’aime

  4. Super belle fin de projet Merci des nouvelles sylvain et tis Toujours un plaisir immense de vous lire au quotidien

    La patagonie magnifique region en effet Je l’ai voyage en bus d est en ouest, de san carlos de bariloche a peninsula de valdes

    Des gros bisous et tout notre courage encore pour aller au bout de vos reves

    Maxou thabata taina et livia

    J’aime

  5. Rien ne vous arrête! Alors,bonne fin de voyage et bon vent ( vous n’en manquerez pas! ), nous avons hâte de savoir la suite… Bises à vous quatre qui,je le sens,n’avez pas envie de rentrer!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :