Passage par la capitale Managua: J84 à J85

J84 Mercredi 31 mars El Paraiso à Managua 37 km


Toujours les mêmes (les garçons) qui sont debout avant nous, les filles! C’est juste stratégique…. Je ne me réveille que lorsque l’eau est chaude pour mon thé 😎!!! Allez, on petit-déjeune devant les 3 chiens de Mario, ensuite on range tout dans les sacoches comme d’habitude, pendant que les enfants grimpent dans leur cabane d’hier. Une photo avec notre hôte et nous filons sur notre chemin de poussière et cailloux! Ça donne envie! Mais la journée va être dure pour Sylvain. Une migraine le prend dès le réveil et ne le quittera pas de la journée. Dans ces conditions, c’est un bien qu’il n’y ait pas trop de bruit sur ce sentier.
Nous sommes seuls et cela fait du bien. Pas de bruits, pas d’agitation, pas de camions, moins de vigilance et de coups d’oeil dans le rétroviseur… Quelques vélos, motos et carrioles passent ici. Rien de folichon.
Nous avons une vue sur notre volcan Momotombo et le lac, un marécage nous en sépare et des barrières. Tout est privatisé et utilisé pour le bétail. Pas d’accès au lac. Pas de baignade possible du coup pour les enfants! Un peu déçus, nous allons voir plus loin: toujours la même chose. Alors au moins, on a la vue, avec sur notre droite le volcan Apoyeque dont nous ferons le tour, et la quiétude de l’endroit. Bon, on a la chaleur et le vent de face en plus, une option dont on se serait bien passé !


Petit arrêt perdu au milieu de la nature, avec quelques chèvres et un scorpion dans une noix que Raphaël a voulu casser avec son pied en tong 😱! On avait quelque peu oublié les animaux sauvages d’ici : couleuvre, crocodile et donc aussi scorpion! On préfère de loin le Guardabarrenco ou le Urraca et les nuances de bleu (je vous laisse les chercher sur un moteur de recherche pour savoir 😉).

Après 23 km où nous avons longé le lac Managua, perdu de vue le Momotombo et le Momotombito, fermé les yeux face à la poussière et au sable, pédalé entre le Cerro Cuapes et Chiltepe, traversé le village de Bosqués de Xiloa, rechargé notre forfait téléphonique en moins d’une minute (ça c’est juste énorme : il ne nous faut pas plus de 5 min pour acheter une carte sim et du data pour le nombre de jours voulus dans chaque pays depuis le Mexique. Muy rapido et franchement pratique pour nous ! En plus, on peut se les passer entre voyageurs lorsque nous nous croisons sur la route!!), nous passons devant le Parqueo Recreativo du village avec son accès à la plage de la lagune Xiloa!! Résultat d’une explosion volcanique dans le lac Managua il y a 18 000 ans, c’est une lagune dans le lac…. avec une plage et de la MUSIQUE à fond 🥳. Baignade tout habillés pour les adultes, nous en profitons pour nous décider pour la suite. Il est midi. La musique trop forte pour pouvoir s’entendre et manger sereinement, nous quittons donc les lieux. (La migraine de Sylvain ne l’a pas quitté…).


Une famille française (Célian, Aurélie, Clélia et Côme de « Bik’on the world », vous pouvez aller voir leur page facebook et blog😉) aussi à vélo, est au Nicaragua également mais roule du Sud vers le Nord. Nous avons pu correspondre via WhatsApp pour se rencontrer. Ce sera d’ici 2 jours sur le volcan actif Masaya! Avant, du coup, nous décidons d’aller à la capitale à 14 km d’ici et de se faire une journée off pour recharger les batteries, accessoirement se laver et laver les vêtements, trouver enfin du liquide de frein et quelques petites affaires. Donc réservation les pieds dans le sable, pour une chambre dans une auberge de jeunesse. Ce sera notre destination finale pour aujourd’hui. La planification faite, nous roulons. Sylvain a du mal à avoir la motivation dans son état, nous avons faim et quelques gouttes se font sentir. Ça rafraîchit mais nous sortons pour les enfants les ponchos flashys. Inutile! Le temps de les sortir, de les enfiler, il ne pleut déjà plus!! On les garde pour les derniers kilomètres en ville! Un arrêt pour nous sustenter vers 14h30 avec notamment l’épi de maïs chaud avec sa couche de mayonnaise et de fromage (type feta): il faut bien découvrir! Mais cela ne nous comble pas pour autant.🤨
La destination est atteinte en traversant la partie Nord-ouest de la ville. Quartiers uniquement composés de bâtiments industriels puis d’habitation d’un étage, quelques magasins de style occidental (sans grand monde). La Casa Benjamin Linder (ingénieur américain qui a œuvré pour l’électrification du Nicaragua, et par ce fait, pour la réduction des homicides la nuit, mais qui fût assassiné en 1987) nous ouvre ses portes et nous posons nos affaires parmi les fresques murales, hamacs, salon de jardin et table en bois. Je pars avec Raphaël faire le plein d’eau fraîche si possible, de légumes, de crudités et de pain! Nous récupérons tranquillement avec Sylvain, en attendant que l’eau revienne dans le quartier pour les douches de chacun!!
Repas sans moustiques mais avec une multitude de geekos au-dessus de nous : melon, carottes, tomates, oignons, concombre au jus de citron, et œufs brouillés. Encore une fois, les enfants s’éteignent rapidement, dans leur lit superposé, Raphaël en bas et Emma sur les hauteurs (attention tout de même avec la proximité du ventilateur au plafond!), Sylvain dans le lit, enfin au repos, pendant que je savoure quelques brises sur un hamac jusqu’à 1h30 du matin!🥱

J85 Jeudi 1er avril Managua Journée Off et ce n’est pas un poisson d’avril 🐟🐠🐡

Oh que le réveil est difficile mais la petite troupe a faim et m’attend pour le petit-déjeuner (c’est trop mignon)…. J’ai chaud aussi dans le lit à 7h! Riz, œufs brouillés, fromage et pain, voici notre petit-déjeuner de ce matin.
Alors forcément qui dit « off », dit « liste des choses à faire aujourd’hui dans la ville où nous sommes avant de remonter sur nos vélos pour plusieurs jours »! Oui il est long le titre de ma liste!😝
N’empêche, elle aussi, elle est longue:
– Trouver du liquide de frein pour nos 2 vélos qui n’en n’ont plus trop depuis le Guatemala
– Trouver un disque dur pour stocker tous nos films et photos
– Faire (faire) la lessive de nos vêtements sales depuis 3 jours + des sacs à viande
– Faire école ensemble
– Trouver de la crème solaire, un short pour Emma et un pyjama/tshirt pour Raphaël (le sien a été égaré 🙄), de la cire pour m’épiler (parce que la mode nicaraguayenne ne met convient pas aux pattes 🦍🐒 et que la pince à épiler c’est bien trop laborieux!)
– Acheter les courses pour aujourd’hui et ce soir
– Adapter le compte-rendu avec les photos et le poster sur le Blog
– Trouver des rustines pour nos matelas

Alors bien sûr tout n’a pas été coché sur cette liste, et pour cause!
Sylvain a passé sa journée à trouver un réparateur de bicicletas. Le premier n’existe plus, le second sera le bon en étant le revendeur de la marque de nos pièces de vélos Shimano. Seulement, ce petit point dans la liste « liquide de freins » se transformera en « usure des disques recommandé à les changer »….et donc changement des plaquettes aussi! Du coup, parti à 9h30, c’est la révision complète du premier vélo, qu’il faut nettoyer avec la chaîne…. mais n’ayant pas suffisamment d’argent sur lui, devra, après 3 passages en banque, se résoudre à revenir à l’hôtel et reprendre le second vélo vers 13h. Rebelote avec les banques mais cette fois, il peut avoir l’argent ouf !! 😅 Petite frayeur pour lui avec la disparition momentanée du dit vélo sur le trottoir du réparateur (emprunté pour un petit tour par le fils d’une employée). Sans avoir mangé à midi, il reviendra vers 16h avec le second vélo réparé !!! 😪 Un vrai warrior.


Autant vous dire que le temps d’une journée n’est parfois pas suffisant pour boucler les listes 🤣🤣🤣 ou bien on est trop optimiste!!


De notre côté:
– La machine à laver a tourné et le linge a très bien séché entre les températures et le sacré vent d’ici.
– Le français et les maths ont été bouclés par un peu de lecture et de préhistoire en documentaire, l’art plastique par les fameux poissons. (Il attendra avec beaucoup d’impatience le retour de Sylvain pour lui coller dans le dos en toute surprise bien sûr!!)
– Raphaël va pouvoir dormir tranquille avec son nouveau t-shirt/pyjama dinosaure mais Emma devra arrêter de grandir ! 🤣
– Ils pourront se crémer demain (ils en ont marre de le faire…).
– Mes poils seront toujours aussi longs (la cire n’existe pas ici) tant pis si ça pique!!
– On a pu manger du très bon pain Ciabatta ce midi et ce soir, avec de la purée pour changer.
– Comme vous avez pu le voir, la suite des aventures et le début de notre périple au Nicaragua est sorti sur le blog.
– Par contre, demain les matelas se dégonfleront encore! On ne peut pas tout avoir!!
– Il faudra se calmer sur les photos et les vidéos prises sur la route


Mais on a fait d’autres choses non marquées sur cette liste:
– Bu une bière (pour se désaltérer de la chaleur…. 😁)
– Trempés dans le jacuzzi construit par les propriétaires des lieux, chauffé au feu de bois, pour les enfants
– Discuté avec les 2 artistes qui continuent une fresque murale sur Benjamin Linder dans l’auberge de jeunesse pour Sylvain
– Joué à un casse-tête avec Emma
– Perdu une ceinture et un des antivols des vélos
– Cassé l’arrivée d’eau de la douche et inondé la salle de bain

Vivement demain que l’on pédale sur nos vélos pour se reposer un peu 😂😂😂!!!!

6 commentaires sur “Passage par la capitale Managua: J84 à J85

Ajouter un commentaire

  1. Finalement vous n’avez pas une vie facile, ça tombe bien ce n’était pas votre choix de vie!!! Bref les vélos souffrent , la tête de Sylvain aussi le pauvre.. Sa persévérence a finalement payé, les bikes vont assurés la sécurité avec des freins tout neuf!! et bien sûr les kms à venir et le bobo aux jambes… avec poils ça évitera les coups de soleil!!
    Merci pour tous ces détails j’ai l’impression de vous accompagner, photos à l’appui .Bonne continuation à tous les 4, bisous bisous

    J'aime

  2. Coucou mes merveilleux grands voyageurs ( pour changer des « globe trotter » ! ) . Encore un immense merci à Laetitia pour tous ces beaux commentaires – maintenant que je sais comment tu les écris, merci beaucoup d’avoir répondu à ma question ! – en espérant que Sylvain soit bien remis de ses maux de tête, et que tous vos soucis techniques soient également résolus, en souhaitant que vous ayez trouvé une solution pour les futurs « reportages » que nous attendons tous …! Mais le principal est que vous restiez tous les quatre en bonne santé . Devinant petit à petit votre parcours, vous allez approcher de la frontière du Costa Rica, comme expliqué dans mon dernier message, prenez bien vos précautions, et pour changer des  » scorpions » dans les noix, faites bien attention, sous les tropiques, il y a d’autres « petites » bêtes, sans parler du … niveau de vie, merci les américains « riches » !!!! Dans l’attente de vos prochaines nouvelles ( surtout ne vous inquiétez pas pour nous lecteurs assidus, nous pouvons attendre, que vous ayez pu recharger vos batteries et disques durs ! ) bon courage pour la suite, vous nous faites toujours rêver, c’est plus facile pour nous que pour vous, mais votre partage nous émeut toujours autant, en attendant que nous soyons capables d’en faire autant ! A très vite bientôt. Si je puis me permettre, je vous « embrasse  » avec un énorme plaisir que celui que vous me donnez .

    J'aime

    1. Bonjour Didier! Merci pour ce changement nominatif qui nous plait bien aussi!!
      Nous n’avons plus de secret pour toi maintenant 😉 et allons bien. Sylvain va mieux de sa migraine, les vélos ont des freins mais aussi des trous dans la chambre à air 😆 Sylvain est d’ailleurs en train de s’en occuper. Nous avons décidé de nous reposer quelques jours où nous sommes actuellement (en campement) histoire de recharger les batteries de tout et tout le monde….et de prévoir la suite au Costa Rica!!
      La suite arrive aujourd’hui, en espérant que les épisodes suivants vous aillent… à bientôt alors. Cela nous fait toujours autant plaisir de vous lire! Bon courage pour le confinement 😉 On vous envoie plein de Pura Vida

      J'aime

  3. De retour de rando, je lis votre chronique et ce, avec toujours le même plaisir. Non seulement vous nous faites partager votre itinéraire, mais vous nous apprenez une foule de choses que nous ignorerions sans ce partage. Je revois ma géographie, je découvre les volcans, les oiseaux paradisiaques (le garde-barrière !), les peinture murales. Elles furent initiées au Mexique avec Diego Rivera et Siquieros au début du XX° siècle. Je me réjouis d’en découvrir une ici.
    Tous ces obligations du quotidien, que tu prends soin de détailler Lætitia, serviront aux futurs globe-trotter, j’en suis persuadé. Nous vivons vos soucis, nous réjouissons de vos joies et souffrons avec vous lorsque vous souffrez.
    Bonne continuation surtout à vous quatre. Bises d’Ariège.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Patrick. Merci une nouvelle fois pour ton commentaire. A ton tour, tu nous instruits sur les frises murales….c’est un beau partage et nous aimons cela! Si notre voyage peut vous faire voyager, ou faire découvrir une contrée ou autre, nous en sommes heureux. Le partage est une part essentielle du voyage où nous nous ouvrons aux autres…petits et grands.
      Maintenant, lorsque nous avons des difficultés sur la route, nous pensons au « fan club » en France ou ailleurs, et gardons le moral!! Alors merci pour ce soutien! Nous t’embrassons bien fort tous les 4

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :