Nicaragua – La vie à 8: de Managua à Chocoyero J86 et J87

J86 vendredi 2 avril: Managua à Volcan Masaya 26 km


Quitter l’auberge de jeunesse Benjamin Linder après un bon petit-déjeuner: c’est fait
Être excités à l’idée de rencontrer les 4 membres de « Bik’on the world »: c’est déjà fait depuis longtemps😊😊😊😙  
Arrêt au magasin Walmart (le seul ouvert) le vendredi saint pour nos courses de 2 jours: c’est fait (presque seuls)
Rouler sur 23 km en ville avec un nombre incalculable de panneau publicitaire tout droit, trop, mais en légère côte: c’est fait mais pas à refaire !


Arriver à l’entrée du parc et attendre les futurs copains: c’est fait mais c’est dur d’attendre!!!
10 min après seulement, d’autres bicicletas arrivent ! Ce sont eux!! Sans s’être concertés, la coïncidence est sympa. Après quelques minutes de pseudo timidité, chez les enfants, c’est la ruée pour jouer, sauter, courir et se raconter leur vie autour du terre-plein et d’un magnifique arbre. Difficile de les garder poser pour pique-niquer!
Les adultes seront plus sages et nos discussions tournent plutôt autour de l’organisation des sacoches, des accessoires et astuces sur les vélos, les gourdes, le parcours, les bivouacs, les appli qui facilitent le voyage, la vie avant en France….sans oublier de partager nos salades de pommes de terre ou mayonnaise!!


16h notre navette est là et n’attend plus que nous, pour nous emmener au cratère du Volcan Masaya. Le trajet n’est pas bien long. Sur le parking où nous arrivons, nous bénéficions de la reconstitution du chemin de Croix de Jésus avec une troupe théâtrale, au micro et au vent (Raphaël en sera très impressionné). .
Le cratère de lave est moins visible à cette heure-ci dû aux fumerolles. Alors nous décidons de randonner jusqu’au second cratère, celui éteint de Nindini avant la nuit, tous les 8. Cheveux au vent jusqu’à sa crête. La vue est magnifique, du cratère de Masaya, le lac de Managua et les lumières de ses villages sur ses abords: côté nord, à la lagune de Masaya et le volcan Mombacho au sud Est…. Le coucher de soleil en prime donne un ton apaisant à ce panorama. Pile le bon moment pour un goûter pour petits et grands: Principe (gâteau prince au chocolat, vous les connaissez!!) et bonbons d’Aurélie (elle sait motiver les enfants!!)


Redescente tranquille (pour les parents qui discutent) et moins tranquille, en courant (pour les enfants), vers le cratère Santiago, celui actuellement en activité. Et ce qui nous frappe, c’est la proximité de cette force de la nature à 192m de nous. En éruption depuis octobre 2015. Nous sentons sa fumée de souffre (Raphaël toussera un peu) et bien sûr sommes hypnotisés par la chaleur orange, rouge du lac de lave dessous nous!!
Les enfants sont émerveillés. Les parents sont émerveillés aussi. Personne ne peut s’en détacher.
La nuit arrive, les étoiles aussi.
On prend des photos avec nos yeux pour garder en mémoire. Encore et encore. On reste là à contempler… On ne se résoud pas à partir. Obnubilés par cette vision du centre de la terre…. Mais, venu en navette, nous devons en repartir de la même façon….alors nous prendrons la dernière. Non sans tristesse de ne pouvoir rester plus.


Arrivée à l’entrée, nous montons la tente à la nuit pendant que les 4 enfants découvrent les jeux d’Emma et Raphaël… !
Repas pour les 2 familles pâtes sauce au fromage pour eux/ Thon sauce tomate parmesan pour nous. On peut se donner nos astuces culinaires étant dans la même configuration de voyage: sans frigo, sans trop de place pour les réserves… et engloutissant une quantité pharaonique de nourriture 🤣
Cinéma en plein air entre nos 2 maisons…. A l’affiche ce soir: périple à vélo en Europe (pour eux) et le Mexique (pour nous).
21h20 tout le monde se dirige au lit…enfin presque! Cette fois, je suis accompagnée de Célian. Nous essayons de trouver un site pour demain où nous pourrions aller ensemble, les 2 meutes! La tâche s’avère plus compliquée que prévu car nous venons de sens inverse!!! Surprise demain pour le reste des 2 familles….

J87 samedi 3 avril Volcan Masaya à Parc National Chocoyero 21 km


7h30 et le doux son des voitures me réveille. Sylvain est déjà debout, mais les enfants pour une fois, sont encore endormis…. Pas pour longtemps! Leurs copains sont déjà dehors….ça motive pour sortir de la tente et non pas petit-déjeuner, mais jouer sur le terre-plein à l’entrée du Parc.
Le rangement et démontage de la tente se fait en parallèle avec l’autre famille. Nous nous retrouvons sur le tarp pour déguster les céréales (vite expédiés chez les loulous, c’est bizarre???), pain ou tortillas au beurre de cacahuètes ou pâte à tartiner selon les goûts d’Emma ou Raphaël ! Nous terminons notre rangement, les enfants à la vaisselle avec les copains et le filtrage de l’eau pour les deux familles: la poche de 10L, 2 bidons de 3,75L, et 4 gourdes d’1L dans chaque famille. Nous savons où nous allons aujourd’hui mais ne savons pas s’il y aura de l’eau potable!!! Il faut prévoir par ordre d’importance: l’eau pour boire sur la route, pendant la journée et la soirée, l’eau pour cuisiner, l’eau pour se laver les mains, l’eau pour se brosser les dents, l’eau pour se débarbouiller le visage, l’eau pour laver les ustensiles, l’eau pour se laver tout court (ça c’est vraiment si il en reste, sinon pas grave, on peut tenir jusqu’à 10j!!).
Nous sommes fins prêts pour une photo deux familles… de cyclo!


C’est parti pour déjà 4km sur la carretera avant de s’enfoncer sur le village de Ticuantepe, avec une superbe vue sur le volcan Masaya sur notre gauche et le lac Managua et Momotombo sur notre droite. Notre objectif du jour n’est pas à proprement parler sur notre ligne de route, mais au sud-ouest de notre dernière position. Nous avons trouvé un endroit où les 2 familles pourraient repartir ensuite l’une (pour eux) au Nord à Managua et l’autre (nous) à l’Est vers Granada: le Parc Chocoyero. C’est l’occasion de faire un convoi spécial de 3 pinos et 2 VTT. Nous en profitons pour discuter, s’échanger les coups de cœur du début du voyage, les astuces culinaires (car sans frigo, sans trop de réserve possible, il faut être inventif dans la diversité des repas!!), les astuces d’organisation, se raconter nos vies…
Plusieurs arrêts seront nécessaires pour acheter dans un premier temps des fruits et des légumes, dans un second temps des poudres Tang au citron pour nos eaux, et dans un troisième et (ouf!!) dernier temps au mercado Pali pour finalement acheter du pain, des épices, de la mayonnaise et ketchup que l’on peut garder à l’air libre plusieurs jours au moins, foi d’Aurélie !!! 😁


Au bout de 6km de traversée du village de Soledad, nous quittons le goudron par une belle petite descente où une de nos sacoches se fait la malle. La suite est plutôt montante…. C’est à ce moment que Célian et Sylvain décident d’échanger leur monture et donc d’enfants. J’ai bien essayer de négocier aussi avec Aurélie puis Clélia et son vtt avec 2 sacoches… aucune n’a voulu !!😅
La première côte, je pousse le vélo alors que les garçons y arrivent… Flûte. Puis la route se change en terre, cailloux et sable… à nous de trouver l’endroit le plus stable et dur!! Quelques maisons apparaissent, beaucoup de végétation autour de nous, de bananeraies, de champs d’ananas, de plants de café avec tout autour à l’horizon, des parois rocheuses et la jungle. Nous nous enfonçons au gré des pancartes en bois aux lettres jaunes de Chocoyero jusqu’à être seuls parmi la nature! Un vrai plaisir que nous partageons tous les 8 sur ce chemin. Le fait d’être ensemble et de discuter en pédalant nous fait oublier les kilomètres et la route plus roots.


Enfin à midi, nous voilà à l’entrée de Chocoyero El Brujo. Nous y allons avec Aurélie pour connaitre les tarifs pour l’entrée du parc pour y faire une randonnée jusqu’à une cascade (pas sûr qu’il y ait de l’eau…) et celui d’un bivouac possible dans le parc. Elle négocie dur, je suis admirative! Tout est possible, le parc comprend même une aire de camping. 😁Le lieu reste néanmoins à découvrir….
Nous préférons manger sur les bancs près du parking avant d’y entrer. Pique-nique donc tous les 8, avec sandwichs à la mayo! Un guide bénévole nous accompagne sur le sentier jusqu’à la cascade. Nous ne serons pas seuls sur le chemin: des singes sont présents dans les arbres au-dessus de nous. Le sentier n’est pas difficile ni très long. L’eau coule bien sur cette cascade de quelques dizaines de mètres, encerclée d’une paroi rocheuse percée de trous pour les perruches et d’une végétation abondante.


Le campement n’est qu’à un escalier de là….nous suivons donc notre guide pour le découvrir. Le site est tranquille, perdu dans la jungle avec un arbre de 150 ans qui trône au milieu. Des bancs, les cendres d’un précédent feu et quelques endroits plats pour nos tentes. Le rêve. Presque. Son accès nous fait hésiter pour camper ici ce soir…. mais pas pour longtemps. Par contre, nous mettrons plus de temps pour la logistique : 1 ou 2 vélos à emmener (par famille)? Toutes ou une partie des sacoches? Nous laisserons 2 vélos à l’entrée du parc et la moitié de nos affaires. Le chemin choisi est facilement roulable jusqu’à cet escalier et ce tronc d’arbre en travers. Célian et Sylvain montent les 2 pinos, Aurélie et Clélia le vtt.

Le campement monté pour chaque famille, la dégustation d’un ananas pour le goûter, c’est leçon d’allumage de feu avec le pierre-à-feu par Sylvain. Célian et Côme s’y essayent. Sans succès! Heureusement, on a acheté un briquet ce midi 😆 Telles deux familles de Robinson sur leur île de jungle, nous sommes fous de joie autour du feu. Apéro pour certains, Jeu de Uno pour d’autres (facile à deviner!!).
Nous vivons hors du temps cette soirée ensemble. Riz pour tous, chauffé au feu de bois, mais dans 2 styles différents, même dessert pour tous grâce à Sylvain: popcorn maison!! 😋


On aimerait que le temps s’arrête pour pouvoir discuter encore et encore, refaire le monde, parler de nos périples respectifs…. mais la nuit nous étreint au son du vent dans les feuilles….

13 commentaires sur “Nicaragua – La vie à 8: de Managua à Chocoyero J86 et J87

Ajouter un commentaire

  1. Que d’emerveillement ces photos du volcan en éruption je comprends que vous ne puissiez vous détacher. 8 robinsons français au bout de nul part ,quel partage inoubliable , trop bien tant pour les enfants que pour les parents . Encore merci de ces récits captivant et photos incroyablement belles et dépaysantes . Je voyage avec vous et partage vos joies et aussi vos moments plus durs et sportifs.
    Plein de bisous à tous les 4 , bonne suite d’aventure.

    J'aime

    1. Oui extraordinaire ce lac de lave si accessible (trop peut-être, c’est notre côté « souffrance » qui aurait aimé plus mériter ce panorama…). Nous sommes depuis un peu plus de 3 mois en huit clos, tous les 4, et c’est aussi un plaisir de rencontrer d’autres français (plus facile pour échanger…) pour notre vie sociale!!! Nous poursuivons nos aventures toujours ensoleillées…. à très vite pour la suite!!

      J'aime

  2. Superbe encore une fois !
    J’ai une question : que faites-vous des vélos lorsque vous vous en séparez pour une excursion par exemple ? La réponse au prochain épisode ?
    La bise à vous quatre.

    J'aime

    1. Merci Patrick de toujours nous envoyer un petit message, cela fait du bien d’avoir un contact avec la France…
      Pour nos vélos, dans ce cas là, par exemple, nous les avions laissés dans le pavillon d’entrée dans une pièce vide. Juste derrière le comptoir des caisses. Une autre dois, à Masaya, nous leur avons demandé derrière le pavillon de l’entrée du Parc, en leur faisant confiance. Ils ont missionné quelqu’un pour surveiller nos vélos !! C’est tout de même rare que nous soyons séparé de nos montures!!
      Nous vous embrassons tous les 2 et pensons bien à vous

      J'aime

  3. Bravo encore pour ce partage… Dis moi il y a des serpents dans les bocaux ? Enfin, cela doit être sympa de partager aussi avec cette famille que vous avez rencontré… Que d’aventures et de souvenirs ! Bisous

    J'aime

    1. Merci Estelle. Et oui, ce sont des serpents dans tous ces bocaux! Avant la randonnée jusqu’à la cascade, notre guide nous a dit qu’il n’y avait pas d’animaux dangereux. Que des boas!!! 😱 ça va du coup! Tranquille!
      Oui, ce n’est pas souvent que nous rencontrons des français, des familles françaises, et encore moins des familles….à vélo!!! ça fait du bien aux enfants aussi de communiquer avec d’autres personnes de leur âge!!
      Fais des bisous à toute la famille, et un de plus à Nolann 😉

      J'aime

  4. Bonjour mes 4 amigos ! Eh ben que de chemins parcourus depuis les derniers volcans du Nicaragua jusqu’à La Cruz au Costa Rica !!! Concernant la rencontre avec les « Bik’on the world », la description faite par Laetitia est au top, et nous devinons le plaisir intense procuré par cette rencontre, que nous partageons tous, tout autant que l’attirance quasi « aspirante » pour le fond des cratères … , magnifiques photos, merci et bravo Sylvain ! Quant au beurre de cacahuète, j’ai l’impression qu’il est plus facile à trouver qu’en métropole ! Vraiment captivé et pris dans le récit de vos aventures, toujours un énorme merci – qui en sera jamais de trop – c’est de plus en plus …. passionnant ! Dommage quand çà s’arrête ….. Vivement la suite . Avec toutes mes amitiés .

    J'aime

    1. Et bien Didier, tu te mets à l’espagnol??? Muy bien.
      Je vois que tu nous suis à la trace vu que tu parles de La Cruz….. 😉 On triche un peu car je suis en retard dans l’envoi des comptes-rendus! Je m’y attèle juste après 😉
      La rencontre avec Célian et sa famille fut énorme comme celle avec la lave, force de cette nature où nous sommes bien petits ! Merci pour les compliments, ils sont relayés à mon binôme.
      Quant au beurre de cacahuètes, c’est un local: Mantequilla Mani, que du naturel!!!! alors on peut en user et abuser intensément avec des tortillas!
      Merci encore (on se répète!) pour les compliments, on aime partager et vous lire ensuite! Chacun son tour!
      Nous t’embrassons et à bientôt!! La famille

      J'aime

      1. Coucou mes « nouveaux » chers amis! Qu’est ce que je suis heureux de pouvoir partager avec vous quatre, en plus de toute votre famille, vos proches et amis, grâce à ….Annick, (énorme merci Annick ! quand tu liras….!!!!! ) , votre périple, qui, comme d’autres voyageurs, fait plus qu’un plaisir à partager, c’est un régal dont je voudrais vous remercier plus que énormément , tu comprendras, ma chère Laetitia, que quand tu me réponds avec autant de détails, je n’en suis que plus que .. réjoui ! Merci également pour le beurre de cacahuète , paraît que c’est meilleur que le beurre … normand ou breton pour la santé! Quant à mon espagnol, j’en ai fait quatre ans au lycée, mais ensuite suis allé en Espagne, aux Baléares, et aux Canaries, tout en le pratiquant durant ma vie parisienne de temps en temps sur les quais parisiens pendant l’été …., sans compter quand j’appelais des collègues informaticiens en …Espagne, donc si tu veux , j’essaierai de t’écrire mon prochain message en …. espagnol , si tu esta de acuerdo !!!!! Muchas besos a la familia . Y buen camino … Didier Ps: un grand merci pour les deux ou trois messages que tu m’as envoyés en l’ espace de deux jours, heu – reux , comme disait Fernand Reynaud !

        Aimé par 1 personne

  5. J’allais oublier, malgré la longueur de mon message, si vous faites du camping sur la plage, à côté de La Cruz et peut-être plus loin depuis hier …., je penserai beaucoup à vous, l’eau étant tellement …. agréable et le sable chaud me rappelle bien des souvenirs lointains; comme déjà « dit » ! Sans compter sur plein de bonnes choses à déguster, à voir et j’en passe ! Je vous souhaite à tous les quatre tout ce qui peut vous être le plus agréable . Bisous à vous quatre .

    J'aime

    1. Bonjour Didier. Et oui, nous avons bivouaqué près de La Cruz….c’est dans un prochain épisode!! Je ne dévoilerai rien ici!!!
      Nous nous sommes arrêtés plusieurs jours où nous sommes actuellement pour parfaire notre itinéraire dans ce nouveau pays! A suivre 😉 Nous t’embrassons!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :