Panama – De la route que de la route – J124 à J125

J124 – Lundi 10 mai – Santiago de Veraguas à Nata 70 km


Quelle attention de Mayra, la propriétaire des lieux pour les enfants et nous. Des petits chocolats pour les uns et un porte-clé de l’auberge fabriqué pour l’occasion… 8h20, la chambre est vidée et les sacoches rangées sur les vélos que nous retrouvons après 4 jours… Dernières photos! Et direction le Sud. On reprend la Panaméricaine et on change le rythme des véhicules!!! Est-ce parce que nous sommes lundis? Ou parce que sur cette portion, nous nous rapprochons de la capitale? C’est bruyant, et fatiguant. Mais aussi, notre vigilance est mise à l’épreuve. Mais heureusement, aujourd’hui, tout a changé sur le vélo « Couillot » !!! Musica !!! 😄 Et donc fiesta pour Raphaël et moi 🥳 On écoute d’abord sa playlist. C’est à dire que sur une plateforme de téléchargement de musique, les enfants ont pu faire chacun leur « dossier » (comme moi d’ailleurs) avec toutes leurs chansons préférées. Ils choisissent celles qu’ils ajoutent, ou enlèvent à force de trop les écouter. Donc la playlist de Raphaël passe en première sur notre nouvelle petite enceinte! Et ça dépote ! Soprano, Black M, Angelina, Helmut Fritz ( celui-là il m’énerve 😬), Peter & Sloane (oui, oui, il adore !!!!) ou encore Fatal Bazooka! Toute une éducation musicale se construit ici! 😆 Toujours est-il, que cela me motive de penser aux chansons écoutées ou même de les chanter, et les kilomètres passent BEAUCOUP plus vite! On fait des pauses aussi… souvent…. même à quelques kilomètres du départ…
Et puis, il faut bien reprendre la route et continuer…. juste continuer de rouler. Je peux vous dire que le paysage est constitué de peu de collines, de champs et de petites maisons qui bordent cette autoroute de 2×2 voies. Rien à raconter de plus! Allez si. Je vais faire un effort….
On s’est arrêté suite à l’arrêt d’une voiture sur la bande d’arrêt d’urgence: l’aéronavale « Dios, Patria y Honor ». Ils nous font signe…. avec des bouteilles d’eau. Ils nous en donnent 3 pour la route et repartent aussitôt! Tout juste avons-nous le temps de les remercier. Un policier posté plus tôt, vient à notre rencontre pour savoir si tout va bien… Décidément, trop gentils! Nous ferons 2 autres arrêts pour s’hydrater ou se soulager sur le bord de la route! 😆 Et changement de playlist sur le vélo « Couillot »: la mienne maintenant. Le son est différent: Red Hot, Muse, Grand Corps Malade, Megan Davis, Tash Sultana, Black Eyes Peas, Bad Bunny et beaucoup d’acoustic…
On repart toujours sur cette route…. et à notre arrêt à 12h06, nous avons déjà parcouru 45 km. 45 !!! On n’en croit pas nos oreilles! La musique nous donne des ailes. Aussi efficace que Red Bull!
Avec Sylvain, nous n’avons pas encore faim et les enfants ne savent pas trop… On continue! Soyons fous! On vise la ville suivante Aguadulce à 12 km.
Même route monotone. Quelques nuages mais pas d’orage ou pluie à l’horizon…. et nous y arrivons à 13h! Grande ville où nous trouvons facilement de quoi manger à notre faim. Ce sera plutôt pour Sylvain et les enfants. La chaleur et peut-être l’énergie déployée pour aller à cette vitesse ce matin, me font tourner la tête et le ventre. J’ai plus soif que faim. Mais comme je risque de ne pas suivre cet après-midi (et de me faire enguirlander par la famille et amis après coup 😉), je mange!


Nous avons repris des forces. Comme il est encore tôt et que ce n’est pas dans une grande ville que nous trouverons facilement un bivouac, nous décidons de poursuivre pendant 1h. Ce qui nous amène à Nata.
Petit arrêt boissons fraiches: lait au chocolat pour les loulous et jus de fruits ou thé glacé pour les adultes. Puis recherche : il y a les bomberos (pompiers) dans cette ville…. qui sont sympas paraît-il. C’est sûrement hors pandémie. Car encore une fois, l’accès de leur pelouse (même loin de leur bâtiment) nous est refusé. C’est reparti dans les petites rues résidentielles et retrouvons la carretera. Nous passons devant la Polyclinica avec une superbe pelouse et de l’ombre à l’écart des bâtiments. Ça mérite d’aller demander ! La réponse sera négative mais nous avançons. Car, apprenant que les pompiers ne nous avaient pas acceptés, une femme appelle ce qui semblerait être le poste de police. Et leur demande de nous accueillir car leur devise est bien de « protéger et servir ». Et ça marche! Nous fonçons un quartier plus loin au poste de police! Ils ont un grand espace derrière leur bâtiment avec un appentis. Nous pouvons poser notre tente ici! Ouf! Il est presque 16h.

Quelques courses pour le repas du soir et s’hydrater fraîchement, la tente montée, les enfants peuvent au choix jouer au football avec un ballon récupéré, ou bricoler avec les boites en carton du midi et notre scotch. La seconde activité se déroule dans la tente au vu du matraquage de la part des moustiques! Par contre, sans trop d’air à l’intérieur, ils ruissellent vite. Quelques spirales autour de la tente, de la crème et les habits déjà imprégnés d’anti-moustiques, nous sommes prêts pour l’affrontement jusqu’au soir.


Le capitaine Victor Esquinvez vient à notre rencontre pour discuter, nous proposer quelques mangues, les toilettes et une douche si besoin. Je fais la bêtise de refuser la dernière de peur de les déranger (c’est dans la chambre des femmes qu’elle se situe, sans eau courante mais avec des seaux remplis).


Les enfants jouent toujours à 19h (au football avec papa!) lorsque le repas du soir est cuit: pâtes avec champignons à la crème et parmesan, petits gâteaux sucrés ou mangues en dessert.
Ayant dégoulinés toute la journée, après la vaisselle, c’est au tour des enfants d’être lavés au tuyau d’arrosage près du bâtiment d’à côté. L’eau est même tiède, disent-ils! C’est au tour des adultes de s’y coller. Et franchement, on se dit qu’ils se sont bien adaptés les loulous!!! Elle est quand même un peu froide (puis tiède car on s’y fait!) et la douche, dehors dans un quartier pavillonnaire, laisse peu d’intimité !
20h30 dans la tente…. au son des grenouilles et des mangues qui tombent de temps en temps en trombe sur notre toit de métal. Réveil soudain assuré !



J125 – Mardi 11 mai – Nata à Santa Clara 70 km


Encore une fois la dernière à me lever (mais la dernière à me coucher aussi!) vers 7h. Auparavant j’ai entendu Sylvain gronder sur les moustiques qui s’attaquent à lui, jusqu’à 10 sur ses pieds. Alors bien sûr, je n’ai pas envie de sortir… J’adore avoir des excuses comme ça! 😜
Petit thé et café pour les adultes. Les enfants mangent leurs céréales, pâte à tartiner ou beurre de cacahuètes avec des tortillas. Notre heure et demi de rangement est terminée et les policiers bloquent la route et plusieurs camions juste pour que nous traversions! Royal !
Comme dans ce parc de jeux uniquement fait de recyclage. Les enfants ne savent plus où donner de la tête. Les moustiques non plus…. même le tigré ! 30 minutes pour aller sur le bateau pirate, monter sur les girafes, dans la maison du pain d’épice, faire de l’accrobranche, faire un parcours et que Sylvain les suivent, passer dans l’igloo de pneus..


Les collines à droite et à gauche sont verdoyantes aux formes atypiques. Certaines me rappellent la Comté de Tolkien. La route est tout de même fatigante comme hier avec le bruit et la circulation. Mais, franchement on avance très bien. Il y a de l’espace et le revêtement est lisse. La route, droite est monotone…. Les grandes lignes droites nous font sentir tout petits!

Mais comme la veille, j’ai un coup de mou, une perte d’énergie avec cette chaleur. 33 km de route avalée pour Penonomé et son arrêt dans un supermarché. Grand plaisir que d’apercevoir enfin un jus d’orange. Un vrai pour jus (et non à base de concentré comme 4 mois déjà), un pur jus d’ananas, du melon, du yaourt et Yalla, du jambon de pays et du saucisson!! La fiesta ce midi!!Faut repenser à partir… On n’est pas d’ici.

Des nuages sur notre gauche approchent, une goutte…. Arrêt de suite et heureusement ! Car rapidement, c’est la douche froide!! Ponchos pour tous cette fois. Le temps d’aider Raphaël à enfiler le pantalon de pluie et je suis trempée…. mon poncho ne sert à rien! Mouillée autant dessous que dessus! Tant pis! Ça ne durera pas longtemps. Et 10 minutes après, elle s’atténue. J’avais raison. La gentillesse des panaméens nous fait oublier la monotonie de cette route. Un automobiliste nous offre de l’eau fraîche! Et repart…


Allez les 38 km se réduisent à 18 ! En un rien de temps, sûrement grâce à la musique!!! Anton et Rio Hato sont à la suite traversés. Le paysage est inchangé. Collines sur notre gauche et moins de végétation sur notre droite… pour cause, nous nous rapprochons de la mer. La bifurcation sur la droite (au sud) arrive et 2km seront vite faits parmi des maisons colorées et verdoyantes. On remet nos masques à l’approche de notre hypothétique bivouac du soir. Ce coup-ci, nous faisons du charme au centre évangélique de Santa Clara avec Oscar qui nous reçoit. Et il fonctionne! Il nous laisse dormir ici car nous avons des enfants. Mais ils préfèrent nous amener à une autre entrée. C’est la partie du centre de loisirs pour enfants. Avec un terrain de foot, des sanitaires, des moustiques, de l’eau (mais pas dans les douches)!
Les enfants jouent et récupèrent sous chaque palapa des jeux ou des petits objets jetés ou oubliés là. Emma crée un attrape rêve avec ce qu’elle trouve!


Douche tous les 4 mais avec le filtre en hauteur et son tuyau, plus pratique. Nous passons à tour de rôle. Pour moi ce sera l’utilisation de 4 litres pour me laver le corps et les cheveux!! Les enfants et Sylvain moins!!!
Repas du soir?? Rien de changé: spaghetti sauce tomate aux champignons, parmesan et gruyère italien, dehors avec les serpentins anti-moustiques. Melon et bananes en dessert. Nos amis, les mosquitos rôdent mais ne viennent pas jusqu’à notre peau!
Séance cinéma pour Sylvain et moi…. mais je termine le film seule à 22h30…


4 commentaires sur “Panama – De la route que de la route – J124 à J125

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour les grands et les petits loulous, comme dit Laetitia.
    C’est l’autoroute cette portion, plus de côtes,de descentes,de cailloux vos jambes et les freins des vélos souffrent moins du coup.Dommage pour les oreilles mais je comprends que le bruit de la circulation est adouci par vos morceaux de musique préférés, Raphaël a finalement renoncé à « petit papa Noël »😄😄
    Trop bien le parc fait de recyclage ,quelle bonne idée et originalité.
    Vous vous rapprochez bientôt de la Colombie , vous avancez bien ,tous ces kms parcourus depuis le 4 janvier , vous m’impressionnez , chapeau!! Incroyable aussi l’adaptation d’Emma et de Raphaël à cette vie d’aventuriers , mais quelle richesse pour eux aussi .
    Bonne route à tous les 4 , pleins de bisous bretons ,donc relativement mouillés en ce moment.

    J'aime

    1. Bonjour Tata Annick!
      Raphaël ne chante plus « Petit Papa Noël » mais d’autres morceaux sont tout aussi sympathiques et entêtant: « ça m’énerve » ou « Parle à ma main » ou encore « Besoin de rien envie de toi »…. Heureusement, nous avons de la vraie musique maintenant….
      Et oui, c’est la fin d’un chapitre commencé le 3 janvier…. que le temps et les kilomètres passent vite. Il se referme pour nous vendredi 21 pour un nouveau chapitre…. On a hâte!!
      Les loulous effectivement s’adaptent très bien à tous les environnements…comme ici dans la capitale, entre les buildings! De vraie découverte pour eux!!
      Plein de bisous et à très vite

      J'aime

  2. Une route moins cahoteuse plus plane moins « fun » peut être , plus facile à rouler et moins intéressante par le flot des voitures mais intense lors des rencontres spontanées pour un peu d’eau. La solidarité fait chaud au coeur.
    Bonne route je suis de tout coeur avec vous bizz

    J'aime

    1. Merci Mounette! Une route juste pour avancer vers notre nouvel objectif (secret encore!!!)… Il y a des jours comme cela. Mais c’est pour mieux apprécier les jours avec de superbes paysages, dans de petits villages…. Le principal, c’est que nous nous sentions bien ici, et avec les habitants, toujours aussi gentils.
      Nous t’embrassons bien fort!!

      J'aime

Répondre à Jeannette dite mounette Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :