Equateur – Un passage sur la « Trans Ecuador MBR » – J147 à 149

J147 – Mercredi 2 juin – Cotacachi à Camp Luna 18 km (D+ 507m)


Toujours aussi difficile de quitter de si belles rencontres, de si belles personnes que sont Ron et Suzy…. et le chat que Ron veut nous faire prendre avec nous!! Les sacoches accrochées et bien remplies de tomates cerises, d’origan, de brownies et autres pâtisseries, le pneu crevé avant du vélo réparé, un petit puzzle pour chaque enfant réalisé, une petite photo et ce sont des « au revoir » les larmes aux yeux pour moi.


Après bien des discussions, des hésitations (avec une virée au Nord), des renseignements pris, nous partons finalement vers Quito par la Trans Equateur Mountain Bike Route, une piste de VTT (comme la Great Divide aux Etats-Unis), passant du Nord au Sud du pays, par des chemins montagneux. Il ne reste plus qu’à remplir la sacoche des repas pour au moins 3 jours (prévus perdus en montagne) à Otavalo à 10 km d’ici. Mission accomplie qui s’ensuivra du passage à la banque pour la réparation du drone en centre ville et une pause casse-croûte sur le début des hauteurs de la ville.


Cette route passe comme son nom l’indique par les montagnes, donc nous montons en altitude plein Sud. Et avec des « chemins », plutôt des passages en terre, en boue à zigzaguer parmi les rigoles de terre, la pente en plus et la vue sur la ville et ses montagnes. Encore quelques centaines de mètres à pousser nos vélos chargés au maximum pour nos jours d’autonomie, avant de rejoindre enfin la route….. en pavés 😱

Heureusement, nous sommes encouragés par une famille entière et continuons jusqu’à un hôtel/ airbnb qui fait camping. Seulement, il est fermé. Sylvain arrive à faire contacter la propriétaire qui nous explique que la propriété est en vente depuis 1 an et n’accueille plus personne. Mais devant nos arguments: l’heure tardive, notre autonomie en nourriture et appareil de cuisson, l’absence d’autres bivouacs à proximité, notre seul besoin d’un lieu sécurisé pour les enfants…. Elle accepte pour une nuit! Et nous voilà, dans une grande propriété en herbe, seuls, face à Otavalo et tous les sommets comme l’Imbabura sous les nuages. Les parents montent la tente et pour Sylvain, essaye de faire un feu pour nos thés et cafés pendant que les enfants profitent de l’herbe et de la pente pour descendre allongés en roulé-boulé, courir et tomber dans les hautes herbes, faire du trampoline (et oui, il y en avait un en bas du jardin !!!)…


18h30, après 1 h d’effort de la part de Sylvain, notre repas du soir sera cuit au feu de bois dans la cuisine d’été. Avec table et chaises, près du feu, nous profitons des éclairs sur la vallée. Et à 20h30 sous la tente!!!



J148 – Jeudi 3 juin – Anniversaire de Sylvain – Camp Luna à Laguna Caricocha 11km (D+ 817m)


Nous qui pensions partir tôt vu la journée qui nous attend, c’est raté! 8h50, on quitte le jardin du Airbnb, anciennement ouvert aux tentes, et on continue l’ascension du jour jusqu’à la lagune de Caricocha par le sentier de pavés.

O joie! O désespoir ! Les saccades des pierres nous font résonner à nouveau nos bras, nos sacoches et nos vélos! Nous parvenons à rouler sur 2 km puis…. c’est la séance de musculation qui démarre 🥴. Et oui, on pousse nos vélos doubles et ce n’est encore pas une mince affaire! Le temps commence à se rafraîchir, nous transpirons moins mais craignons maintenant la pluie et le froid!!! Quelques voitures nous dépassent lors de la montée, et un pickup redescend également avec 2 belles vaches à l’arrière. Nous ne croisons que quelques travailleurs sur les bords de la route, parlant le quechua. Les lacets qui nous mènent à la lagune nous permettent de profiter de superbes panoramas sur la vallée et de pauses photos! Nous hésitons à nous arrêter lors de ces moment là pour le déjeuner, mais le vent est trop présent. Nous allons nous refroidir. Alors, on continue, inlassablement à pousser avec Emma et Raphaël à pied, qui chantent, rigolent, sont plein d’énergie (plus que nous 🤣🤣).


14h30, nous voilà arrivés au bord de la lagune de Caricocha sous un crachin breton et du vent. Heureusement, des petites paillotes sont à disposition, vidées de leur vendeur, faute de touristes. Nous profiterons de l’une d’entre elles, face au lac pour déguster le repas d’anniversaire de Sylvain, avec notamment le pâté de Suzy et Ron(MERCI 😍)….extrêmement bon! Il ne fera pas de deuxième repas😂😂 .


L’aire de camping étant inondé par les eaux du lac (qui a pris ses aises), nous devons monter les vélos encore un tout petit peu sur un talus en herbe pour planter notre tente. Et c’est là que nous finissons le repas d’anniversaire au calme face au Fuya Fuya et au lac, avec une bougie soufflée (cierge trouvé dans une paillotte 🙏) et des tablettes de chocolats et autres sucreries données par Raphaël et Emma, au grand gourmand d’aujourd’hui !


Au vu de leur énergie et de cette petite colline près du bivouac qui leur fait de l’oeil, Sylvain amène les enfants en rando pendant que je fais une sieste au calme! Je les vois là-haut et…. les entends surtout 🤣.


De retour au camp, Sylvain s’essaye au feu avec le bois humide pendant 1h… mais rien n’y fera! Pas de petite flamme. Alors le repas du soir sera avec le réchaud, et l’eau potable filtrée à partir de l’eau du lac, pour un dîner sous l’abside de la tente. Le vent est revenu avec la fraîcheur et la fatigue pour les enfants. On se met au chaud dans la tente à 19h après avoir vu les étoiles au-dessus des sommets.
Le petit film du soir est choisi par Sylvain car c’est son anniversaire aujourd’hui et c’est lui qui décide!!! « Himalaya, l’enfance d’un chef ».
On s’endort avec un silence autour de nous. Rare.


J149 – Vendredi 4 juin – Laguna Caricocha au Site Archéologique de Cochasqui 30km (D+ 507m)


Silence cette nuit sauf lors du passage d’un renard venu renifler et éventrer notre poubelle accrochée au vélo (on avait oublié de la descendre dans les bidons métalliques du parking). Sinon, 7h30, heure normale pour mon réveil sous la pluie ce matin! Le petit-déjeuner est servi sous l’ancien restaurant-guitoune près de la route inondée, avec de la pluie fine et du vent. Alors ce sera polaire, doudoune et bonnet pour tout le monde dès ce matin!!
9h, on est partis par une petite piste (recommandée pour les 4×4) qui longe le lac et passe entre le Cerro Negro et le Cerro Colangal.

Nous sommes seuls, les nuages se dégagent, et nous pouvons amorcer notre descente vers la Laguna Chiriacu. L’eau est moins limpide, plus boueuse pour ce lac. Nous le contournons et montons à nouveau, vers le col le plus haut que nous passerons à vélo, à 3870 m d’altitude. Superbe vue, magnifique vue, énormeeeeeeee 🤩🤩🤩🤩. Je n’ai pas d’autres mots pour décrire ce que nous avons ressenti là-haut, nous étions tellement bien, tellement petits, tellement ébahis….


Mais il faut bien atterrir ensuite et la descente commence sur le sentier…. où une voiture, même 4×4, ne passerait pas! Entre la largeur du chemin, son terrain miné, ses grosses pierres, son nivelé, nous sommes seuls pour y passer et suivre la trace d’une roue de moto. Le sentier se sépare et nous prenons vers l’Ouest, en suivant un ruisseau à même le chemin…. Alors, oui, la boue, ça glisse, on glisse à vélo, l’un et l’autre… Les enfants sont courageux de continuer à pied!

Des vaches nous accompagnent, signe d’un retour vers la civilisation et un chemin mieux loti!!! La vue reste toujours là même: Superbe mais sur Quito maintenant, toute la vallée large de 30km et jusqu’au sommet du Cotopaxi. On rejoint enfin LA route. Enfin route?? Chemin large mais toujours en pierre et en sable, où nous ne croiserons personne!
Arrivés à Malchingui par la place du village avec son église blanche et orange, notre nez nous amène dans un petit comedor typique puis une boulangerie!

7 km nous séparent du site archéologique de Cochasqui. Peut-être que l’on peut bivouaquer sur place…. En tout cas, on espère. Encore 2 rivières à passer et comme ils n’aiment pas les ponts ici, il faut descendre dans le canyon 2 fois et en ressortir (et moi qui pensait que ce ne serait que de la descente aujourd’hui!). Ça nous finit bien en cette fin de journée mais le site n’est plus qu’à 1km alors on se motive pour la dernière côte en sable.


A l’entrée du site, on nous confirme la présence d’un camping un peu plus haut!!! Cool cette nouvelle. Même si ce n’est pas bien indiqué, nous arrivons à trouver l’entrée vers 16h. De l’herbe, de la solitude, du plat et des douches froides (info du gérant) pour les enfants, glacées même pour la pauvre Emma et ses cheveux. Et douches chaudes pour les parents qui ouvrent le bon robinet (celui à gauche)! Ils sont courageux nos loulous, dans toutes les circonstances….car ce soir, il fait froid et il y a du vent. Pas top pour les cheveux mouillés d’Emma!!!


Un bon repas dehors sur des rondins de bois pour se réchauffer avec le coucher de soleil et les lumières dans la vallée de Quito qui s’illuminent. Au lit à 19h30 devant la suite du film « Himalaya l’enfance d’un chef ». Le silence nous endort rapidement ensuite.

8 commentaires sur “Equateur – Un passage sur la « Trans Ecuador MBR » – J147 à 149

Ajouter un commentaire

  1. Coucou les courageux , paysages magnifiques en effet que je savoure grâce à ces photos toutes belles et parlantes , mais ce n’est plus du sport !!! un vrai défi et des vraies séances de musculation , j’en reste « baba » pas au rhum bien sûr !! bon la récompense au bout du chemin entre les chaleureuses rencontres et la vue sur lacs, montagnes mais quand même , chapeau bas !!
    Emma et Raphaël sont vraiment impressionnants eux aussi , quelle endurance.
    L’Equateur est un pays qui est vraiment intéressant , ça donne envie .
    Allez bon courage pour la suite , prenez soin de vous .
    Je vous embrasse bien fort tous les 4

    J'aime

    1. Coucou Annick,
      Merci pour ton commentaire qui nous plait toujours! C’est sûr que l’on s’est plus musclés les bras à force de pousser les vélos que les jambes 🤣🤣🤣 ! Mais le jeu en valait la chandelle.
      On recommande l’Equateur, tu devrais venir 😉
      Des gros bisous à toi!

      J'aime

  2. Bonjour les aventuriers,

    Cela faisait un petit moment que je n avais pas pris le temps de vous écrire. Tout d abord, bon anniversaire avec un peu de retard à Sylvain. Je vous avais adressés un mail sur votre adresse personnelle, j espère que vous l avez reçu.
    Je continue à lire et à regarder avec attention vos articles et photos sur votre blog.
    L Équateur est vraiment un beau pays avec des sommets magnifiques. Vous avez fait vraiment de belles photos (le photographe est un pro avec du matériel de pro 😀)
    Et puis vous avez emprunté des routes, chemins, pistes à couper le souffle…..surtout le votre 😀😀😀.
    Vous m epatez, je me répète mais quel exploit physique et mental. Quand je vous vois pousser vos vélos dans des pentes abruptes…..vous imposez le respect!!!
    Vous les montagnards vous êtes dans votre element. Et que dire de vos loulous!!!
    Le film que vous avez réalisé est vraiment sympa….on vous sent heureux et les enfants épanouis.
    Bonne continuation les aventuriers…..vous nous faites rêver.
    Grosses bises à vous 4.
    La famille Vigier

    J'aime

    1. Bonjour la famille Vigier!!
      Et oui, cela faisait longtemps…mais nous avons pris du retard aussi (le vélo nous accapare un peu de notre temps 😉 ) dans les commentaires et les mails.
      Merci pour l’anniversaire de Sylvain qui est bien plus âgé que moi maintenant!
      L’Equateur est un vrai coup de coeur pour nous! Les montagnes dans lesquelles nous évoluons, nous ravissent. C’est vraiment superbe! On est vite seuls aussi et on aime ça! La montagne impose le respect, on sait que c’est dur mais on est récompensé quand on est là-haut! On savoure d’autant plus ces paysages et moments quand on a enduré auparavant. En tout cas, tu as raison, on est dans notre élément.
      Merci pour tes compliments qui nous vont droit au coeur. On continue et si vous nous suivez, c’est encore mieux!
      A très vite la famille!

      J'aime

  3. Coucou à toute la famille, depuis le …. temps !!! Avec toutes mes félicitations , d’abord à Sylvain, en lui souhaitant avec du retard – ne l’ayant su que lors de la lecture toujours magnifique de Laetitia – un heureux anniversaire ( amusant la coincidence, je suis de la même date, mais pas de la …. même année !! ) ; et également à vous quatre, entre montagnes et vallées, avec tous ces chemins pas si évidents, heureusement la récompense est toujours présente …., entre le spectacle plein la vue de cette nature si généreuse, et les rencontres si chaleureuses, excepté la météo actuellement et pour plusieurs jours plutôt « humide » et orageuse ! J’espère que vers le sud, cela ira mieux …. Avec toujours un énorme merci pour ce savoureux moment de pouvoir vous suivre, entre photos et commentaires, et en espérant que le drone soit « bien » réparé, biz à vous quatre. A très bientôt.

    J'aime

    1. Bonjour Didier,
      Merci pour Sylvain qui vieillit à l’heure équatorienne. Et Joyeux Anniversaire à toi, encore plus en retard du coup!!!
      La nature nous gâte ici, le mauvais temps et la fraicheur également…le Sud n’y changeant rien. Mais ce n’est point grave. L’important est ailleurs!
      Merci à toi de nous suivre, de nous lire et de nous écrire!!
      A très vite
      Ps: Le drone est bien réparé 😉

      J'aime

  4. Êtes vous sûr de parcourir l’Équateur à vélo, ou êtes vous sûr de pédaler …… car à la lecture de vos récits j’ai l’impression que vous êtes plus à « pousser  » dans des chemins cailloteux , montants, mal aisés qu’à pédaler sur une route plane et tranquille. Vous serez bientôt prêts à faire la course cycliste Paris-Roubaix  » autrement dit : « l’Enfer du Nord ». …. tout ceci pour vous dire mon admiration, mon profond respect pour votre endurance, votre ténacité, votre courage à vous les parents mais surtout à mes petits chéris : des supers héros . Prenez soin de vous. Bizz

    J'aime

    1. Coucou Mounette/ Maman,
      Et oui, le relief équatorien ne nous laisse que peu de répit pour le pédalage!!! Mais on a le mental pour avancer, les enfants pour marcher!
      Merci de ton soutien et de tes compliments.
      On prend soin de nous
      Plein de bisous

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :