Pérou – Séjour prolongé à Abancay – J293 etc…

J293 – Mardi 26 octobre – Yaca à Abancay 39km D+ 986m pour finir…


Il est 8h40 lorsque nous passons le portail ouvert par Gina. Ils ont photographié les vélos sous tous les angles, très curieux de leur confection, des chaînes, des 2 pédaliers… Nous, c’est leur frimousse que l’on a pris en photo. Nous avons aussi écrit dans leur cahier et nous leur donnerons des nouvelles si nous passons la frontière terrestre de la Bolivie pour rassurer José (il nous l’a demandé). Avant ces derniers échanges ? La routine! Le petit déjeuner sous l’arbre à table. Les duvets, matelas et pochettes de vêtements sont mis dans les sacoches… La tente démontée et pliée.

Allez, c’est parti pour une seule journée de vélo pour rejoindre LA ville des environs, Abancay. La motivation comme la forme sont là aujourd’hui. On a hâte d’en découdre avec cette petite bosse finale dont tout le monde nous parle. Et c’est sous quelques gouttes de pluie et du vent, que nous continuons notre descente dans le canyon sur une vingtaine de kilomètres. La route est sinueuse, le vent de face (oh, comme par hasard!), les voitures peu présentes, comme le soleil et la chaleur. Aujourd’hui, on se couvre. Et on pédale bien sûr en suivant le Rio sans virages en épingle, c’est bon signe. La découverte du paysage (identique à la veille) est sublime, avec ces montagnes qui nous guident de chaque côté et rythmée par les nombreux arrêts, personnels ou gustatifs (parfois trop tard pour des papas rellenas!) jusqu’à notre pause méridienne à 2083m dans un almuerzo. Au menu: soupe et soleil! On s’hydrate avec le thé également, enfin que pour moi. Du coup, j’en bois trois! Le restaurant est plutôt un appentis, très grand, avec la télévision à fond, mais lieu ouvert où heureusement, le vent rafraîchit le caniard du midi.


Encore 14km avec 650m de D+ sont prévus pour l’après-midi. Heureusement, on ne se sent pas fatigués. On a plutôt hâte d’arriver. Notre vallée arrive ainsi à une bifurcation, où 3 autres nous rejoignent, toujours sous un temps de grisaille et de vent. S’il faut choisir, je préfère notre vallée future, avec sa route qui part vers les hauteurs au Nord-est, car seuls les premiers lacets sont visibles depuis le bas. Moins traumatisant que la suite de la vallée au Nord-Ouest, où les camions peinent à monter au vu de la pente! Vaut mieux ne rien savoir! Pas démoralisant.

La nature laisse sa place. Les abords de la ville sont déjà là, des virages parmi les maisons, les constructions, les piliers en fer, les voitures en double file, les travaux, le bruit, la pollution, l’eaudans le caniveau. Et on s’élève petit à petit, très haut. Alors, forcément, on s’arrête pour découvrir une boisson du coin, vendue par une vendeuse ambulante: un jus de fraises… mais fermenté ! Ah la bonne blague! C’est du cidre très très piquant mais goût fraise moisie. Très spéciale, trop pour nous! En plus, ça ne nous désaltère absolument pas et on en a acheté 2 litres!

Dépités mais morts de rire, on retourne sur nos vélos et on continue à s’enfoncer dans le fond de la vallée. Plus que 5km avant le centre ville d’Abancay, ville tout en hauteur, très dur, très chaud, très pentu. Mais on n’est pas loin. Et puis… finalement, la journée est passée rapidement car à 14h30, on se retrouve devant notre hôtel. Enfin, le 1er hôtel que l’on teste (avec des bons avis sur notre appli de voyageurs). A force, on arrive à se décider, à sentir si l’hôtel nous correspond: ici la chambre a une fenêtre et il y a de l’eau chaude! Facile de décider.

Le reste de l’après-midi nous permet de faire des courses, dans un minimarket recommandé par Claudia qui nous envoie même un plan et le chemin depuis notre hôtel! Nous la retrouvons ensuite en ville, afin qu’elle nous guide et nous aide pour nous faire vacciner en passant une heure dans un centre et au collège. Il n’y a plus de dose. A priori le lendemain ce serait possible… En attendant, on se donne rendez-vous ce soir chez eux pour une soirée pizza, histoire de partager, de discuter et de JOUER! Et nous avons passé une très bonne soirée en leur compagnie, et celle de leur lapin, comme si nous retrouvions un couple d’amis, mais en parlant espagnol!

Couchés à 23h30, les « jeunes » que nous sommes sont crevés mais heureux de se détendre dans cette ville. Rdv est pris pour réveiller Claudia à 8h demain pour un vaccin (et Claudia, elle est comme moi, pas du matin!).

NB: Nous sommes partis début janvier de France, et la vaccination n’était pas encore ouverte pour les jeunes comme nous dans notre pays! On aurait aimé avant le voyage mais ce ne fut pas possible. Ni dans les pays que nous avons visités depuis. Seulement, le Chili et l’Argentine, les 2 derniers pays que nous aimerions traverser et découvrir, n’ouvrent leurs frontières qu’aux étrangers… vaccinés. Raison de plus pour essayer ici. En discutant avec cette famille adorable dimanche, Claudia nous permet de croire que la vaccination est possible ici pour les étrangers, à Abancay (puisque des collègues à elle, Venezueliennes, l’avait fait ici).

J294 à J298 (Quel bond en avant!) – Abancay offfffff

Alors, oui, nos deux jours de repos se sont transformés en 6, mais on a des excuses. Mercredi 27 octobre, on a tenté une nouvelle fois d’accéder à une dose de vaccin, mais ils n’en ont pas reçus, pas aujourd’hui. Claudia qui nous a accompagnés et plaidé en notre faveur, appelera ce soir pour avoir de plus amples informations. Un parcours du combattant pour elle, et elle ne lâchera pas prise! On a ensuite visité la ville, déjeuné dans le restaurant rock de Claudia puis après sa journée de travail, on a revu, Claudia et les enfants afin qu’ils jouent ensembles et nous, que l’on discute, échange et rigole! Cela fait plaisir aux enfants de se voir: les nôtres car cela fait 10 mois qu’ils jouent en binôme, et Izabella et Juan Diego, cela fait plus d’un an que leur école est fermée !

Les jours suivants, nous nous sommes reposés, avons fait école, nous avons préparé les plans pour aller sur le site archéologique de Choquequirao par une randonnée de 5 jours à partir de samedi, je suis allée chez le coiffeur après 6 mois de broussaille, nous avons encore mangé plusieurs fois dans le restaurant Don Francisco de Claudia, dégusté des glaces à 7 et joué au parc de Mickaela Baptistas, mangé mangé et mangé des fraises et des mangues, on a fait des bracelets brésiliens et Claudia s’est informée dans toute la ville pour nous et connaît la prochaine date de vaccination ouverte aux 16/17 ans et aux autres (plus âgés!): samedi 30. Alors le choix est fait, on reste jusqu’à samedi pour une dernière tentative, et on met de côté les ruines.

La vaccination ouvrant à 8h, sur les conseils de Claudia, Sylvain (qui est un lève tôt, très tôt) va faire la queue dès 5h30 pour être sûrs d’avoir des doses et nous viendrons pour l’ouverture du gymnase du collège. Et c’est ce que nous faisons, tous les 3 samedi. Et ça marche! Même si nous sommes des étrangers, ils acceptent après les paperasses, de nous donner une première dose. L’après-midi, nous serons un peu fatigués, à être obligés de faire 2h de sieste quand même. Tant mieux, comme ça, on se repose avant de repartir en vélo demain, dimanche, pour la direction de Cusco.

Mais avant de rouler, nous profitons d’une excellente soirée en bonne compagnie! Devinez avec qui??? Alors pizza, copains, discussions, jeux, rires, musiques échangées… On a encore adoré cette soirée, une soirée d’au revoir (les larmes aux yeux) et on se donne rendez-vous pour la seconde dose à Abancay ou en France.

Bon, comme parfois, tout ne se passe pas comme prévu. La nuit ne fut pas bonne pour les adultes, et ce fut impossible, non pas impossible, mais compliqué de se lever ce dimanche matin. Les restes de la dose sans aucun doute, avec un mal de tête et de la fièvre en plus de la fatigue. Alors, encore un petit report de départ pour lundi 1er novembre. Que du repos pour cette journée, pour nous deux, les enfants ont très bien gérés leurs parents dans la chambre d’hôtel, jusqu’au soir d’halloween. Demain est un autre jour, avec du dénivelé et un objectif dans les 5 jours: Cusco.

8 commentaires sur “Pérou – Séjour prolongé à Abancay – J293 etc…

Ajouter un commentaire

  1. Hello les primo vaccinés!
    Bon une bonne chose de faite mais pas sans séquelle ce vaccin ,enfin pendant quelques jours.
    Super d’avoir passé du temps avec ce couple et enfants ,beaux échanges .
    Je me suis rapprochée de vous ! Je ne suis qu’à 7000 kms de vous .Je suis en Guadeloupe avec et chez une amie de trek, et ce jusqu’au 29 novembre.
    Bon vent….vers Cusco et courage pour ces 5 jours à pédaler.
    Je vous fais plein de bisous à tous les 4 .

    J’aime

    1. Coucou tata!
      Oui, une bonne chose de faite, même si notre corps a éprouvé le désir de rester au calme allongé plus longtemps!!
      Ce couple est adorable, on correspond toujours. Nous ne les reverrons pas au Pérou, puisqu’à priori nous pouvons faire notre deuxième dose sur Puno… Mais peut-être en France!!
      Profites bien de la Guadeloupe pour quelques jours encore!!
      Plein de bisous à toi et à ton amie de trek!!

      J’aime

  2. Merci pour les nouvelles et les photos, que de beaux souvenirs pour vous et les enfants… j’espère que les effets secondaires du vaccin se sont dissipés assez vite et que vous avez pu repartir en forme ! Bonne continuation et à bientôt 😘

    J’aime

  3. Très heureuse pour vous de cette rencontre bienveillante, exceptionnelle, chaleureuse, des moments qui resteront dans vos coeurs, (et quel dévouement pour vous). Les enfants ont pu échanger quelques jours avec leurs 2 enfants c’est merveilleux, et pour vous aussi surtout d’avoir pu vous faire vacciner même si le lendemain a été un peu dur…. mais vous êtes costauds !! Les photos de paysages sont toujours aussi magnifiques, par contre, les photos des assiettes bien remplies me sont surement destinées pour me rassurer……
    Prenez soin de vous bizz. Jva

    J’aime

    1. On a adoré passer des moments avec eux, de très bons moments pour les petits et les grands!
      Et oui, les assiettes sont pour toi, on sait que tu t’inquiètes de notre alimentation 😉
      Mais on gère sur la semaine, et on mange!!!
      On devrait pouvoir faire notre deuxième dose samedi matin sur Puno, on croise les doigts!!!
      des bisous

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :